Les planteurs de chrysanthèmes

Ronald et Éloi nous emmènent entre les pierres tombales, les allées fleuries et les fosses fraîchement comblées. Immersion sonore au cimetière, guidée par ses deux fossoyeurs.

par et

Photos : Juliette Cordemans & Alice Courtois

Ronald et Éloi nous emmènent entre les pierres tombales, les allées fleuries et les fosses fraîchement comblées. Immersion sonore au cimetière, guidée par ses deux fossoyeurs.

Photos : Juliette Cordemans & Alice Courtois

On connaît très peu les métiers de la mort. Parce que la mort, personne n’aime en parler. Pourtant, les fossoyeur·ses s’occupent autant des mort·es que des vivant·es. Et des plantes, aussi.

C’est beau ici, et c’est calme. « Je dirais même que c’est mort, mais c’est un p’tit humour de fossoyeur”, nous répond Éloi, tout sourire.

Les oiseaux chantent sur les tombes, accompagnent le rythme des coups de pelle et animent ce lieu pas si silencieux. Loin d’être macabre, le cimetière est un endroit serein et accueillant, grâce au travail des fossoyeur·ses.

Nouveau sur Mammouth

Alcool : scouts à la dérive ?
Stéphane Vanhandenhoven : « Tu finiras troubadour ou aux puces »
DéBORDER
Puberté à la cour de récré