Fausse couche précoce : "Cinq ans après, je m'autorise enfin à être mal"

Fanny fait une fausse couche à l’âge de 15 ans, mais ce n’est que cinq années plus tard qu’elle s’en rendra compte. Elle a fait ce qui est appelé dans le milieu médical une “fausse couche précoce”, c’est-à-dire la perte de l’embryon dans le premier trimestre de la grossesse. 

par , , et

Illustration : Manon De Greef

Fanny fait une fausse couche à l’âge de 15 ans, mais ce n’est que cinq années plus tard qu’elle s’en rendra compte. Elle a fait ce qui est appelé dans le milieu médical une “fausse couche précoce”, c’est-à-dire la perte de l’embryon dans le premier trimestre de la grossesse. 

Illustration : Manon De Greef

Selon une étude publiée en 2021 par The Lancet, la prestigieuse revue médicale britannique, au moins 15% des grossesses se terminent par une « fausse couche précoce ». Ce chiffre serait même sous-estimé. En effet, les plus précoces passent souvent inaperçues, comme cela a été le cas, pendant des années, pour Fanny.

Nouveau sur Mammouth

Emission : quel futur pour les étudiants de l'IHECS ?
Refuge LGBTQIA+ : une année pour se retrouver
Fausse couche précoce : "Cinq ans après, je m'autorise enfin à être mal"
Bruxelles-Rabat : deux capitales, un engagement