Fausse couche précoce : "Cinq ans après, je m'autorise enfin à être mal"

Fanny fait une fausse couche à l’âge de 15 ans, mais ce n’est que cinq années plus tard qu’elle s’en rendra compte. Elle a fait ce qui est appelé dans le milieu médical une “fausse couche précoce”, c’est-à-dire la perte de l’embryon dans le premier trimestre de la grossesse. 

par , , et

Illustration : Manon De Greef

Fanny fait une fausse couche à l’âge de 15 ans, mais ce n’est que cinq années plus tard qu’elle s’en rendra compte. Elle a fait ce qui est appelé dans le milieu médical une “fausse couche précoce”, c’est-à-dire la perte de l’embryon dans le premier trimestre de la grossesse. 

Illustration : Manon De Greef

Selon une étude publiée en 2021 par The Lancet, la prestigieuse revue médicale britannique, au moins 15% des grossesses se terminent par une « fausse couche précoce ». Ce chiffre serait même sous-estimé. En effet, les plus précoces passent souvent inaperçues, comme cela a été le cas, pendant des années, pour Fanny.

Nouveau sur Mammouth

Le déclic du numérique dans l'enseignement
Bruxelles 2050, une capitale après l'effondrement
Papillons, foyers en transition
Libéralisation, la SNCB en danger ?