"C'est comme un ouragan qui passe"

Évidence pour ceux qui en souffrent, maladie psychosomatique pour ses détracteurs, l’électro-hypersensibilité (EHS) n’en reste pas moins une souffrance qui peut détruire certaines vies. Plongée dans le quotidien d’une personne atteinte d’EHS.

par

Photo : Unsplash / Jakub Pabis (CCO)

Évidence pour ceux qui en souffrent, maladie psychosomatique pour ses détracteurs, l’électro-hypersensibilité (EHS) n’en reste pas moins une souffrance qui peut détruire certaines vies. Plongée dans le quotidien d’une personne atteinte d’EHS.

Photo : Unsplash / Jakub Pabis (CCO)

Nous l’appellerons Colette. Elle a 70 ans, et depuis l’installation d’antennes 4G dans son village, elle ne sait plus rester chez elle. Elle souffre de maux de têtes, de troubles du sommeil et perd souvent l’équilibre. Pour elle, les ondes ont détruit sa vie.

Nouveau sur Mammouth

L'hôpital qui se fout de la charité
Fairebel : vraie solution pour les agriculteurs ?
La plainte inaudible
Vies précaires cherchent bâtiments vides