Qui veut acheter le football belge ?

Pourquoi le football belge intéresse autant les investisseurs étrangers ?

par , , et

Photo : Rémy Ravaux (CC BY NC SA)

Pourquoi le football belge intéresse autant les investisseurs étrangers ?

Photo : Rémy Ravaux (CC BY NC SA)

En Belgique, le football professionnel regroupe 24 équipes. Parmi celles-ci, treize sont possédées par des investisseurs venus de l’étranger. Dans Qui veut acheter le football belge ?, nous nous intéressons à la place que prennent ces nouveaux propriétaires dans la gestion des clubs belges. Pendant un an et demi, nous nous sommes rendus sur les terrains de football du Royaume, de Virton à Ostende en passant par Lommel et Mouscron, pour mieux comprendre les enjeux et intérêts pour les étrangers qui investissent chez nous.

L’année dernière, cinq des huit clubs de la deuxième division belge étaient sous pavillon étrangers.

Pourquoi autant d’investisseurs viennent en Belgique ? Quel(s) est/sont l’/les intérêt(s) pour ces investisseurs ? Pendant 26 minutes, nous vous montrons que derrière le sport, il y a aussi l’argent et le business. Et parfois, l’histoire ne se finit pas toujours bien. Si certains clubs ont été sauvés grâce à ces apports financiers venus de l’étranger, d’autres ont tout perdu.

Parmi les intervenants de ce mémoire, on retrouve Raymond Langendries qui a connu des déboires avec les investisseurs coréens de son club de Tubize.

Ce mémoire médiatique est donc le résultat d’un travail de plusieurs mois. L’objectif de notre groupe était de vulgariser un phénomène encore inconnu du grand public.

Nouveau sur Mammouth

Journal Télévisé -Become 18/05
Refuge LGBTQIA+ : une année pour se retrouver
Fausse couche précoce : "Cinq ans après, je m'autorise enfin à être mal"
Bruxelles-Rabat : deux capitales, un engagement