Ours et castors, les raisons de la colère

Un reportage sur les complications des réintroductions en France et en Belgique

par

Photo : Joffrey Onckelinx

Un reportage sur les complications des réintroductions en France et en Belgique

Photo : Joffrey Onckelinx

Notre reportage vidéo aborde la question épineuse, mais ô combien contemporaine de la réintroduction d’espèces disparues et de l’incidence de celles-ci sur leur milieu.

Le thème de la réintroduction est mondial, mais nous avons choisi de nous focaliser sur deux espèces, autrefois endémiques, à savoir l’ours pyrénéen et le castor belge. Deux pays, deux animaux, mais une seule problématique.

Le choix de l’ours pyrénéen semble évident. Sa réintroduction s’opère de façon très médiatisé dans les années 1990. Mais son impact sur les éleveurs de la région est beaucoup moins connu. Pour le castor de Belgique, si la dynamique est différente, celui-ci ayant été réintroduit illégalement dans un premier temps, avant d’obtenir le statut d’espèce protégée, son impact sur les habitants des régions concernées est comparable à celui de l’ours.

Dans les deux cas, ces réintroductions, si elles répondent à un impératif de conservation d’espèces menacées, entrent en conflit, parfois violemment, avec ceux qui, par la force des choses, se sont déshabitués à leur présence. Il s’agit bien là du cœur de notre reportage. Donner la parole aux différents acteurs d’une problématique aux ramifications multiples et pour laquelle il semble difficile de faire émerger une réponse tranchée.

Un reportage vidéo de Jean Matterne et Joffrey Onckelinx

Nouveau sur Mammouth

Emission : quel futur pour les étudiants de l'IHECS ?
Refuge LGBTQIA+ : une année pour se retrouver
Fausse couche précoce : "Cinq ans après, je m'autorise enfin à être mal"
Bruxelles-Rabat : deux capitales, un engagement