Nora Martirosyan porte le Haut-Karabagh à l'écran

"Si le vent tombe" en compétition officielle au Festival International du Film Francophone, obtient une mention spéciale du jury.

par

Image extraite du film "Si le vent tombe"

“Si le vent tombe” en compétition officielle au Festival International du Film Francophone, obtient une mention spéciale du jury.

Image extraite du film “Si le vent tombe”

Nora Martirosyan est la réalisatrice, scénariste et monteuse du long-métrage “Si le vent tombe”. Cette fiction, inspirée de faits réels, met en lumière l’État indépendant auto-proclamé du Haut-Karabagh, qui est aujourd’hui au centre de l’actualité. Le film revient sur la question de l’éventuelle réouverture de l’aéroport du pays, il y a bientôt dix ans. Une réouverture qui symbolise la reconnaissance internationale. 

Nouveau sur Mammouth

Fairebel : vraie solution pour les agriculteurs ?
La plainte inaudible
Vies précaires cherchent bâtiments vides
Où est passé Thierry Jaspart?