Nora Martirosyan porte le Haut-Karabagh à l'écran

"Si le vent tombe" en compétition officielle au Festival International du Film Francophone, obtient une mention spéciale du jury.

par

Image extraite du film "Si le vent tombe"

« Si le vent tombe » en compétition officielle au Festival International du Film Francophone, obtient une mention spéciale du jury.

Image extraite du film « Si le vent tombe »

Nora Martirosyan est la réalisatrice, scénariste et monteuse du long-métrage « Si le vent tombe ». Cette fiction, inspirée de faits réels, met en lumière l’État indépendant auto-proclamé du Haut-Karabagh, qui est aujourd’hui au centre de l’actualité. Le film revient sur la question de l’éventuelle réouverture de l’aéroport du pays, il y a bientôt dix ans. Une réouverture qui symbolise la reconnaissance internationale. 

Nouveau sur Mammouth

Emission : quel futur pour les étudiants de l'IHECS ?
Refuge LGBTQIA+ : une année pour se retrouver
Fausse couche précoce : "Cinq ans après, je m'autorise enfin à être mal"
Bruxelles-Rabat : deux capitales, un engagement