Nonno, cet enfant de l'Italie

Matteo Giagnorio, mon grand-père, a passé 50 années de sa vie en Belgique et pourtant, il a toujours l'Italie dans le coeur. J'ai voulu comprendre la nostalgie qui le prend à la gorge quand il parle du pays de son enfance, et plonger avec lui dans le passé.

par

Photos : Léa Giagnorio (CCBY NC SA)

Matteo Giagnorio, mon grand-père, a passé 50 années de sa vie en Belgique et pourtant, il a toujours l’Italie dans le coeur. J’ai voulu comprendre la nostalgie qui le prend à la gorge quand il parle du pays de son enfance, et plonger avec lui dans le passé.

Photos : Léa Giagnorio (CCBY NC SA)

Il y a 75 ans aujourd’hui, a été signé l’accord charbon entre la Belgique et l’Italie. À l’heure actuelle, ils sont près de 157 000 à vivre en Belgique avec la nationalité italienne. Mon grand-père en fait partie. Il est arrivé il y a 60 ans pour réaliser son mémoire de fin d’étude sur les immigrés italiens venus en Belgique. Alors qu’il n’était censé rester que quelques mois, c’est toute une vie qu’il a construit ici. Néanmoins, cela ne l’empêche pas d’être submergé par les émotions quand il mentionne le pays dans lequel il a grandi. J’ai décidé de retracer son passé avec lui pour un peu mieux comprendre son présent.

Nouveau sur Mammouth

Made in Prison : L'affaire Benjamin Herman
ASMR : Passez le murmure du son
Portrait : Salomé ou la nostalgie de l'enfance
Vendredi 13, es-tu là?