Longue vie au Covid

Après une infection au Covid en novembre 2020, Delphine souffre toujours de symptômes persistants qui ont bouleversé sa vie.

par

Photo : Elodie Leroy (CC BY NC SA)

Après une infection au Covid en novembre 2020, Delphine souffre toujours de symptômes persistants qui ont bouleversé sa vie.

Photo : Elodie Leroy (CC BY NC SA)

Fatigue et épuisement, maux de tête, troubles de la mémoire, douleurs musculaires, vertiges, hypersensibilité à la lumière et aux bruits… Voilà quelques symptômes qui sont apparus chez Delphine après un Covid et qui persistent deux ans et demi après son infection.

Elle fait tout de suite le lien entre ses symptômes et le Covid. Cependant, les multiples examens cardiologiques, pulmonaires et les scanners auxquels elle doit se soumettre ne montrent rien. « Tout est normal » disent les médecins.

« Je suis alors hospitalisé une semaine en neurologie, ce qui a été une des pires semaines de ma vie ».

« Je suis alors hospitalisé une semaine en neurologie, ce qui a été une des pires semaines de ma vie […] On m’a catégorisé comme folle. On m’a demandé si j’étais d’accord d’être internée en psychiatrie ».

« Ma vie s’est arrêtée pendant un an, un an et demi… ».

Commence alors un parcours du combattant pour Delphine, qui souhaite que le corps médical reconnaisse sa souffrance. Elle va consulter plusieurs médecins qui ne vont pas la croire. « Ma vie s’est arrêtée pendant un an, un an et demi… où je refusais presque de vivre ». Elle finit par rencontrer un médecin qui va lui expliquer qu’il est possible que sa souffrance soit liée au Covid long. On parle de Covid long lorsque les symptômes persistent trois mois après l’infection, sans que ces symptômes soient liés à une autre pathologie.

Nouveau sur Mammouth

Petits plats & grands débats
Journaliste ou militant ?
Privés d'accueil
Rue des souvenirs : objets avec attachement