L'homme qui façonnait les orgues

Benoît Marchand sillonne les églises de Belgique depuis 30 ans. S'il passe plus de temps dans la maison de Dieu que les prêtres eux-mêmes, ce n'est pas pour prier mais pour exercer son métier de facteur d'orgues.

par

Benoît Marchand, facteur d'orgues. (c)Alexandre Zune

Benoît Marchand sillonne les églises de Belgique depuis 30 ans. S’il passe plus de temps dans la maison de Dieu que les prêtres eux-mêmes, ce n’est pas pour prier mais pour exercer son métier de facteur d’orgues.

Benoît Marchand, facteur d’orgues. (c)Alexandre Zune

Instruments mystiques, les orgues résonnent dans les églises depuis des siècles. Il ne s’agit pourtant pas d’une création divine. Derrière les ornements et les tuyaux se cachent des maître-artisans dont le savoir-faire se transmet principalement de père en fils, de facteur à facteur. Entre entretien, réparation et construction, portrait d’un véritable métier d’orfèvre où se mêlent art et passion.

Nouveau sur Mammouth

Parler de couleur de peau : encore tabou ?
Quand les données Spotify jouent avec nos émotions
Paris sportifs : les tipsters ont la cote
"Après le silence" : survivre aux abus, reconstruire l'Église