Le virus des anglicismes

Les anglicismes, omniprésents dans notre langage courant, sont actuellement au cœur du discours des politiciens, des experts et des journalistes depuis le début de l’épidémie. Pourquoi une telle utilisation de mots anglais qui ont une traduction française ?

par

Photo : Ian Panelo (CC BY NC ND)

Les anglicismes, omniprésents dans notre langage courant, sont actuellement au cœur du discours des politiciens, des experts et des journalistes depuis le début de l’épidémie. Pourquoi une telle utilisation de mots anglais qui ont une traduction française ?

Photo : Ian Panelo (CC BY NC ND)

Cluster, Lockdown, Tracing,… Ces mots qu’on entend tous les jours depuis des mois font maintenant partie de notre vocabulaire alors qu’ils pourraient être traduits en français. La crise que nous traversons aurait-t-elle amplifié l’utilisation de termes anglais au sein des médias et de la sphère politique ? Si oui, pourquoi ?

Nouveau sur Mammouth

Le déclic du numérique dans l'enseignement
Bruxelles 2050, une capitale après l'effondrement
Papillons, foyers en transition
Libéralisation, la SNCB en danger ?