Le gaming belge passe au next level

Le secteur du jeu vidéo génère désormais plus d’argent que ceux du cinéma et de la musique réunis. La Belgique pousse-t-elle suffisamment pour développer cette industrie ?

par , et

Photo : Unsplash

Le secteur du jeu vidéo génère désormais plus d’argent que ceux du cinéma et de la musique réunis. La Belgique pousse-t-elle suffisamment pour développer cette industrie ?

Photo : Unsplash

Le marché mondial du jeu vidéo ne s’est jamais aussi bien porté avec un chiffre d’affaires atteignant les 180 milliards d’euros sur l’année 2023. En Belgique, quatre millions de personnes jouent aux jeux vidéo, mobile compris, ce qui génère 270 millions d’euros dans cette industrie chaque année.

Même si les studios relèvent principalement encore de l’entrepreneuriat, ils bénéficient d’aides financières propres à chaque région. Chaque année, environ 4 millions d’euros sont investis par les organismes de financement public régionaux.  

Un secteur qui évolue donc au niveau national, mais aussi sur la scène internationale. Cette année, Baldur’s Gate 3, un jeu développé par la société Larian Studios basée à Gand, est nommé aux Game Awards, une première dans l’histoire du jeu vidéo belge. 

Est-ce le premier d’une longue série ? Mammouth Média est allé rencontrer des acteurs de cet univers pour faire le point sur le développement du jeu vidéo en Belgique.

Nouveau sur Mammouth

Alcool : scouts à la dérive ?
Stéphane Vanhandenhoven : « Tu finiras troubadour ou aux puces »
DéBORDER
Puberté à la cour de récré