"La guerre aux drogués ne fonctionne pas"

La hausse de la consommation de drogues met en lumière l'inefficacité de la lutte et de la loi bientôt centenaire qui régit l'usage de drogues en Belgique. Discussion sur le sujet avec Sarah Fautré, coordinatrice de l'ASBL Liaison Antiprohibitionniste.

par

Pierre Dumas ©

La hausse de la consommation de drogues met en lumière l’inefficacité de la lutte et de la loi bientôt centenaire qui régit l’usage de drogues en Belgique. Discussion sur le sujet avec Sarah Fautré, coordinatrice de l’ASBL Liaison Antiprohibitionniste.

Pierre Dumas ©

En Belgique, c’est la loi 1921 qui régit l’usage de drogues. L’année prochaine cette loi aura 100 ans. Sauf qu’en un siècle la consommation et les usages ont drastiquement changé et il est peu probable qu’une loi centenaire puisse correspondre à la réalité actuelle. L’ASBL Liaison Antiprohibitionniste a lancé une pétition pour abroger cette loi et pour mettre en lumière la déconnexion des pouvoirs publics avec la problématique, ainsi que leur peur de faire de la politique sur les drogues.

Selon l’ASBL, d’autres pays ont dépénalisé et les résultats sont concluants. Le Portugal a réussi à endiguer la terrible crise sanitaire qu’avait causé le SIDA chez les consommateurs d’héroïne. Aux Pays-Bas, le pourcentage de jeunes ayant déjà consommé est bien moindre que dans des pays où l’usage fait l’objet d’une répression comme en Belgique ou en France. Ces expériences montrent, selon Sarah Fauré, que la guerre aux drogués ne fonctionne pas.

La Belgique sera bientôt située entre deux pays ayant dépénalisé : les Pays-Bas depuis 1976 et le Luxembourg qui pourrait devenir le premier pays européen à légaliser, comme l’ont fait le Canada et l’Uruguay.

Nouveau sur Mammouth

Rêverie funésienne
Fact-checking : Forest a-t-elle augmenté ses taxes en cas de décès?
Le confinement d'un médiéviste
Nanou confinée, comment garder le lien ?