La brigade des stup' : "c'est pas mal de paperasse"

Depuis 2015, Olivier travaille à la brigade locale de recherche de la zone de police Basse-Meuse (région liégeoise). Entre terrain et travail de bureau, quel est son quotidien ?

par

Photo : police judiciaire fédérale de Bruxelles

Depuis 2015, Olivier travaille à la brigade locale de recherche de la zone de police Basse-Meuse (région liégeoise). Entre terrain et travail de bureau, quel est son quotidien ?

Photo : police judiciaire fédérale de Bruxelles

Ils sont deux à travailler chaque jour sur une cinquantaine de dossiers de stupéfiants pour la zone de police Basse-Meuse (région liégeoise). Le travail de bureau est bien plus présent que ce que l’on peut imaginer et, parfois, cela devient lassant pour les policiers. Surtout lorsqu’ils constatent que les dealers qu’ils débusquent sont rapidement remis en liberté par le système judiciaire. Immersion lors d’une journée de travail avec Olivier, inspecteur de la brigade des stupéfiants.

Nouveau sur Mammouth

Chez soi : une lecture voyageuse
Rêverie funésienne
Fact-checking : Forest a-t-elle augmenté ses taxes en cas de décès?
Le confinement d'un médiéviste