JO : le pari wallon

Et si la Wallonie devenait une terre d'accueil pour les athlètes étrangers lors des prochains Jeux ?

par et

Quentin Ferrière

Et si la Wallonie devenait une terre d’accueil pour les athlètes étrangers lors des prochains Jeux ?

Quentin Ferrière

Le pari était ambitieux pour la Région wallonne : accueillir des délégations étrangères pendant les Jeux Olympiques de l’été prochain. Mais aujourd’hui, à quelques semaines du lancement de la 33e olympiade, aucune délégation n’a laissé sa carte de visite à la Wallonie, préférant se diriger vers les infrastructures françaises.


Si certains parlent déjà d’une occasion manquée, d’autres ont encore l’espoir de voir des équipes sportives installer leur camp de base, chez nous, à quelques heures de route de la ville lumière. C’est le cas de Germain Dalne, Échevin des Sports à Nivelles, où plusieurs infrastructures ont connu un nouveau lifting. Pour lui, le projet « Wallonie Ambition Or » était une bonne opportunité d’offrir des installations fraîchement rénovées à nos associations sportives.


Les athlètes ont jusqu’au 30 juin pour se qualifier aux Jeux de cet été. Ce qui laisse espérer les plus optimistes de faire de la Wallonie une terre d’accueil pour les sportifs internationaux.

Nouveau sur Mammouth

"On est là pour rester"
Festival de Cannes : voici le gagnant du prix "Un certain regard"
Haïti face à la violence des gangs
L'UE à la pointe de l'encadrement de l'IA