Festival de Cannes : voici le gagnant du prix "Un certain regard"

Alors que le Festival de Cannes a ouvert ses salles ce 14 mai, la Croisette accueille - entres autres - la compétition "Un certain regard" pour la 26e année. Mammouth a saisi sa boule de cristal et vous a prédit, sur base des éditions précédentes de ce prix, le futur gagnant.

par et

Crédit photo : Eliott Chalier et FDC

Alors que le Festival de Cannes a ouvert ses salles ce 14 mai, la Croisette accueille – entres autres – la compétition « Un certain regard » pour la 26e année. Mammouth a saisi sa boule de cristal et vous a prédit, sur base des éditions précédentes de ce prix, le futur gagnant.

Crédit photo : Eliott Chalier et FDC

En marge de la Palme d’or, son prix le plus prestigieux, le Festival de Cannes organise « Un certain regard », une compétition parallèle qui a révélé de nombreux talents. Une étape qui mène parfois vers le haut du tapis rouge, à l’image du Suédois Ruben Östlund qui a remporté la Palme pour Triangle of Sadness en 2022, huit ans après sa victoire dans la compétition secondaire.

« La sélection ‘Un certain regard’, c’est un peu le lot de consolation pour celles et ceux qui sont passés à côté de la Palme », confie Benoit Mariage, cinéaste belge et professeur à l’IAD. « Seulement une vingtaine de films sont retenus pour la compétition principale, sur plusieurs centaines envoyés au Comité de Sélection. Avoir une sélection alternative, ça permet de mettre en avant d’autres coup de cœurs. »

A la tête du Festival de 1978 à 2014, le critique de cinéma français Gilles Jacob décide dès son entrée en fonction de fusionner les catégories spéciales créées suite aux revendications de mai 68. Le nouveau prix est alors instauré dans un vœu de modernité, de liberté créative et d’ouverture du cinéma. En 1998, “Un certain regard” devient une compétition lorsque la Fondation Gan se lie à l’événement en offrant 30 000€ aux distributeurs récompensés.

Sans questionner la qualité des productions soumises pour cette édition 2024, est-il possible de prédire le choix du jury avant l’annonce officielle ? Les 26 années de compétition livrent plusieurs résultats.

Une chance sur cinq d’être une lauréate

Il a fallu presque dix ans pour qu’une femme se hisse sur le podium. Actrices, de Valeria Bruni Tedeschi, a remporté le prix en 2007. Depuis, une parité s’observe davantage. Lors de l’édition de 2023, le jury a retenu six lauréat·es, dont trois femmes. Parmi celles-ci, Asmae El Moudir, réalisatrice marocaine, a été récompensée pour son documentaire “La mère de tous les mensonges”. Présente dans le jury de cette année, son film est d’ailleurs sorti dans les salles belges ce mercredi 15 mai.

Le gagnant sera français ou… roumain

La particularité du prix « Un certain regard » s’observe dans sa sélection internationale, plus timide dans la compétition principale. Les cinéastes promu·es sont issu·es du monde entier. Les productions françaises sont en tête, certes, mais la suite du podium surprend : le cinéma roumain suit en deuxième position, avec sept lauréats. Cette année, le jury tranchera entre 14 nationalités représentées sur les 18 films en lice.

L’occasion de se lancer dans l’industrie du cinéma

Une réalisation sur trois primée depuis 1998 est le premier film du/de la lauréat·e. En 2023, le rappeur belgo-congolais Baloji était récompensé pour son premier long-métrage, Augure, qui a ensuite été choisi pour représenter la Belgique aux Oscars.

Un seul lauréat possible !

Si toutes ces données ne sont que des chiffres et que le choix du jury reste subjectif, elles permettent toutefois de se livrer – prudemment – à des pronostics. Le film L’histoire de Souleymane, de Boris Lojkine, pourrait l’emporter puisqu’il est le seul film réalisé par un homme, Français, dont ce n’est pas le premier long-métrage. Réponse le 25 mai 2024 !

Nouveau sur Mammouth

Violences migratoires : Léa, survivante, témoigne
"J'ai peur d'oublier la voix de ma grand-mère"
Sans-papiers : Au jour, la peur. À l’heure, l’exploitation
Blandine Coulon, une artiste lyrique pas si classique