Bruxelles fusillée

Découvrez les communes les plus touchées par les fusillades

par

Crédit photo : Unsplash - ev

Découvrez les communes les plus touchées par les fusillades

Crédit photo : Unsplash – ev

Entre mai 2023 et avril 2024, Bruxelles a connu de nombreuses fusillades. Au total, 47. Si les raisons sont diverses, telles que des règlements de compte ou des batailles de gangs rivaux liés à la drogue, ces événements semblent avoir pris une ampleur nouvelle depuis quelques mois.

Le phénomène est-il réparti sur l’ensemble du territoire régional ? Non. L’Ouest de Bruxelles en souffre davantage, et plus particulièrement la commune d’Anderlecht. Mammouth media a épluché les titres de médias francophones (Le Soir, RTBF, Sudinfo, La Dernière Heure et L’Avenir) sur un an, entre mai 2023 et avril 2024, afin de réaliser une infographie sur les communes les plus affectées.

Anderlecht apparait clairement comme la commune la plus touchée. Pas moins de treize fusillades y ont été répertoriées sur un an. Le bourgmestre, Fabrice Cumps, confiait sur les antennes de BX1, en février dernier: “Ce sont les effets collatéraux du trafic de drogue et cette guerre des gangs pour contrôler le territoire. C’est vraiment un cancer pour nos quartiers”.

La problématique dépasse la simple zone Bruxelles midi ou toutes les zones de police locales du pays

Fabrice Cumps sur BX1

Les fusillades se sont-elles intensifiées ces derniers mois ? La substitut du procureur du Roi, Fabienne Ledure, semble le penser. “Si on continue à ce rythme-là, on va exploser les chiffres de 2023”, a-t-elle déclaré récemment lors d’une audition à la Chambre des représentants. L’analyse des articles de presse confirme cette tendance, comme le montre notre second graphique. Il indique clairement une hausse du nombre de fusillades sur le dernier trimestre, avec un pic de 11 fusillades en février dernier.

Comment enrayer la tendance ? Les appels à renforcer le personnel policier se multiplient. Le bourgmestre d’Anderlecht appelle à mettre la police judiciaire fédérale sur le coup pour venir en aide aux zones de police bruxelloises. Mais pendant que les autorités s’interrogent, les fusillades se poursuivent. La tendance semble en effet se confirmer en mai, avec déjà quatre fusillades. au moment d’arrêter notre comptage.

Nouveau sur Mammouth

Violences migratoires : Léa, survivante, témoigne
"J'ai peur d'oublier la voix de ma grand-mère"
Sans-papiers : Au jour, la peur. À l’heure, l’exploitation
Blandine Coulon, une artiste lyrique pas si classique