Art Nouveau à rénover

A Bruxelles, l'Art Nouveau est à l'honneur cette année. Mais ce patrimoine datant de la fin XIXe et du début XXe siècle a régulièrement besoin d'être restauré. Quels coûts et quelles démarches doivent endosser les propriétaires ?

par et

Sgraffites de l'hôtel Max Hallet (CC Noa Schumann)

A Bruxelles, l’Art Nouveau est à l’honneur cette année. Mais ce patrimoine datant de la fin XIXe et du début XXe siècle a régulièrement besoin d’être restauré. Quels coûts et quelles démarches doivent endosser les propriétaires ?

Sgraffites de l’hôtel Max Hallet (CC Noa Schumann)

En 2023, Bruxelles réaffirme sa posture de capitale de l’Art Nouveau. Le public s’émerveille devant les façades restaurées du « MIM » (Musée des Instruments de Musique), de l’Hôtel Solvay ou encore des Maisons Horta. Mais Bruxelles compte plus de 500 édifices de ce style fait d’arabesques et de motifs végétaux. Ce patrimoine vieillit et doit être entretenu, ce qui représente un coût colossal pour les propriétaires.

Pour comprendre comment ces bâtiments sont entretenus, Mammouth vous emmène rencontrer des propriétaires de la maison Cauchie, de la maison Frison, ainsi qu’une collaboratrice d’Urban Brussels.

Noa Schumann et Maëlle Ceola

Nouveau sur Mammouth

Est-ce vraiment utile de voter aux européennes ?
Aller à l'école jusque 17h... bonne ou mauvaise idée?
Pourquoi y a-t-il beaucoup de chinois au Congo ?
La fin du rêve de Bernard