Une vie en exil, de Kiev à Bruxelles

La Belgique accueille 50 000 réfugiés ukrainiens. Parmi eux, Galina, une jeune mère de famille qui a quitté son pays au début du conflit pour garantir la sécurité de sa fille.

par et

Image : ©Bruno Chamberlan

La Belgique accueille 50 000 réfugiés ukrainiens. Parmi eux, Galina, une jeune mère de famille qui a quitté son pays au début du conflit pour garantir la sécurité de sa fille.

Image : ©Bruno Chamberlan

Comment peut-on s’imaginer une vie coupée de ses racines, sans personne à qui se confier ? Toutes les rues nous sont inconnues, partout on se sent de trop. On aimerait communiquer, mais personne ici ne pourrait comprendre ; la fracture est trop grande. Il y a des blessures dont on ne peut pas parler. Des millions d’Ukrainiens vivent cette situation, ou l’ont vécue. Nous avons rencontré Galina qui a fui avec sa fille au début du conflit. Elle est sa seule alliée dans ce périple forcé.

Un podcast réalisé par Arnaud Spilioti et Leo Wagemans.

Nouveau sur Mammouth

Des Plaisirs d'hiver au goût amer ?
Marcher pour sauver des vies
Quand la Coupe du monde prend une couleur politique
La favéla de l’autre côté du canal