Sur les traces de la Grande Guerre à Bruxelles

À l'occasion de l'Armistice, honorons les mémoires de ceux qui ont combattu en nous plongeant dans le quotidien d'une ville occupée.

par et

À l’occasion de l’Armistice, honorons les mémoires de ceux qui ont combattu en nous plongeant dans le quotidien d’une ville occupée.

Le 11 novembre 1918, les belligérants de la Grande Guerre signent l’Armistice. Ils mettent ainsi fin à quatre années de conflit qui ont ravagé le continent. Si le récit de la Première Guerre mondiale peut nous paraître lointain, il est nécessaire de se remémorer l’histoire de ce conflit dans lequel Bruxelles a joué un rôle important.

Chantal Kesteloot, historienne au Centre d’Études et de Documentation Guerre et Sociétés contemporaines, est spécialiste de l’Histoire de Bruxelles durant les deux Guerres mondiales. Plongez avec elle au coeur d’une capitale occupée par l’ennemi allemand.

Bruxelles fut la seule capitale d’Europe à être occupée pendant une aussi longue période. Elle regorge d’ailleurs de nombreuses allusions à la Grande Guerre. Plus de 300 noms de rue font ainsi, directement ou indirectement, référence au conflit. Promenez-vous du côté de la place de l’Yser, empruntez le boulevard Adolphe Max et faites un détour par la tombe du Soldat Inconnu. Notre carte interactive retrace les lieux clés de Bruxelles pour se réapproprier l’histoire de notre capitale, notre histoire.

Remerciement à Chantal Kesteloot pour son temps et son savoir précieux.

Nouveau sur Mammouth

Made in Prison : L'affaire Benjamin Herman
ASMR : Passez le murmure du son
Portrait : Salomé ou la nostalgie de l'enfance
Vendredi 13, es-tu là?