Se raconter des histoires pour vivre

Mené par Adèle Haenel et Jonathan Couzinié, "Les héros ne meurent jamais" aborde le thème de la réincarnation avec un réalisme surprenant.

par

Image tirée du film

Mené par Adèle Haenel et Jonathan Couzinié, “Les héros ne meurent jamais” aborde le thème de la réincarnation avec un réalisme surprenant.

Image tirée du film

Présenté à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes et nommé dans la catégorie Meilleure 1ère oeuvre de fiction au FIFF, Les Héros ne meurent jamais brise les codes du cinéma. Tantôt surréaliste, tantôt ultra réaliste, le premier long métrage d’Aude Léa Rapin nous embarque en road-trip à travers la Bosnie, où les fantômes de la guerre de 1995 sont partout.

Dans cet Entretien Cinéma, la réalisatrice Aude Léa Rapin ainsi que son acteur principal Jonathan Couzinié racontent pourquoi, parfois, il est bien de mentir, d’où vient cette fascination pour la Bosnie et pourquoi le FIFF c’est “comme à la maison”.

Nouveau sur Mammouth

Fairebel : vraie solution pour les agriculteurs ?
La plainte inaudible
Vies précaires cherchent bâtiments vides
Où est passé Thierry Jaspart?