Quadball : le sport d'Harry Potter évolue

21 ans après la sortie du premier film Harry Potter, la saga continue d’émerveiller des millions de personnes. Certains transposent un peu de magie dans leur quotidien, en jouant au Quidditch. Ou plutôt au Quadball.

par

Photo : Valentine Jonet

21 ans après la sortie du premier film Harry Potter, la saga continue d’émerveiller des millions de personnes. Certains transposent un peu de magie dans leur quotidien, en jouant au Quidditch. Ou plutôt au Quadball.

Photo : Valentine Jonet

« On a que la moitié du terrain aujourd’hui, il y a le Quidditch qui s’entraîne sur l’autre. »

« Ah ouais, le truc de Harry Potter là ? »

Lundi soir à 18h sur le terrain 6 du Stade Fallon, l’équipe du Quadball Brussels arrive. Les spots de lumière braqués sur le terrain, l’entraînement peut débuter. Ils sont peu nombreux. Seuls cinq d’entre eux ont bravé la pluie et le vent en cette fin de mois de novembre. Équipés de vestes waterproof et de gants pour vaincre le froid, ils finiront tous en t-shirt après un bon échauffement. 

En général, l’équipe compte une quinzaine de joueurs. Le voyage jusqu’à Liège pour des matchs amicaux la veille a dû être fatigant.

Discussion entre deux memebres de l'équipe de Quidditch
Sur les t-shirts, des surnoms tels que Floach, Rox ou Sub Marine sont floqués.
Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).

En déclin de visibilité, l’équipe est ravie d’être sous les projecteurs. Créé en 2005, le quadball est un sport mixte et directement dérivé du sport ficitif de quidditch issu de la saga Harry Potter. Il est maintenant pratiqué par près de 600 équipes dans 40 pays.

Quidditch devenu quadball

Sport né de l’imaginaire de J.K. Rowling, celui-ci veut se distancier de sa créatrice. « Quidditch » devient « Quadball » depuis cette saison, en raison des déclarations de l’autrice envers les personnes transgenres. La décision a été prise le 19 juillet 2022.

Dans une lettre adressée à tous les membres des clubs de Quadball, la Major League Quadball demande de soutenir ce changement de nom qui est crucial, en insistant sur le fait que le nom « Quadball » est un symbole d’avenir, pour un sport sans limites, et surtout ouvert à tous. Une seconde raison est aussi évoquée. En effet, le terme « quidditch » appartient à Warner Bros et limite donc les possibilités commerciales et les relations avec les annonceurs. 

Composition des équipes et matériel

Petit à petit, les joueurs se motivent. D’abord, un échauffement d’une vingtaine de minutes. Ensuite, on sort le matériel et on place le terrain pour commencer les choses sérieuses.

Une équipe est composée de 21 joueurs avec 6 à 7 joueurs par équipe sur le terrain à la fois. Florian, coach du Quadball Brussels, avoue que c’est surtout lors des grandes compétitions qui se déroulent sur un weekend qu’ils sont aussi nombreux. Sinon, ils vont à 14 aux matchs afin d’avoir un remplaçant par personne.

Tout au plus, il peut y avoir quatre joueurs du même sexe par équipe sur le terrain en même temps. Cette règle est en train d’être discutée et a déjà été modifiée dans certains pays car le sport se veut plus inclusif et ne pas limiter une personne au sexe féminin ou masculin.

Entraînement de Quidditch
Le quadball comprend quatre positions uniques qui sont : poursuiveur, batteur, gardien et attrapeur.
Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).

Chaque équipe doit défendre trois buts et marquer dans ceux des adversaires avec des balles ressemblant fortement aux balles de volley. La paticularité ? Ils doivent tous être monté sur un balai lorsqu’ils sont en jeu. Sept arbitres supervisent le match.

Pendant l’entraînement, des phases de jeu spécifiques sont entraînées. Les matchs de la Ligue belge de Quadball se déroulent une fois par mois car qui dit petit sport, dit peu d’équipes, dit longs trajets. Le Brussels Quadball se déplace souvent à Liège ou à Gand. Heureusement, l’équipe qui reçoit a toujours le matériel à disposition pour les équipes invitées.

Être fan d’Harry Potter, une nécessité?

Harry Potter est souvent une porte d’entrée pour commencer. Cependant, le sport commence à s’étendre et ne se cantonne plus seulement aux fans. Certains joueurs n’ont d’ailleurs jamais vu la saga.

Concernant la moyenne d’âge, l’équipe du Stade Fallon varie de 16 à 35 ans mais Florian explique qu’ils ont déjà joué contre des plus jeunes ainsi que contre des personnes de plus de 50 ans.

Trempés, exténués, mais fiers de s’être entraînés, les membres de l’équipe rentrent au vestiaire. Chargés avec le matériel, ils et elles empruntent un chemin boueux, traversent un terrain de foot abandonné sans éclairage et se délestent de leur charge. Leur ambition n’est pas la prochaine Coupe du Monde qui se déroulera aux États-Unis les 15 et 16 juillet 2023, mais bien de gagner des matchs en Ligue belge cette saison.

À la recherche de nouveaux membres, que vous soyez sorcier ou moldu, tout le monde est le bienvenu.

Entraînement de Quidditch
Même à cinq, la motivation ne baisse pas.
Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).
Coach de Quidditch
Le coach Florian donne des conseils pour attraper le cognard.
Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).
Entraînement de Quidditch
Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).
Joueur de Quidditch
Le jeu des « Hunger Games », le but est d’arriver à 15 points en touchant les autres avec la balle.
Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).
Fin d'entraînement de Quidditch
Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).
Fin d'entraînement de Quidditch
Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).
Fin d'entraînement de Quidditch
Fin d’entraînement, le matériel est ramené dans un local à une centaine de mètres du terrain.
Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).
L'équipe présente à l'entraînement de Quidditch
Même s’ils ont passé deux heures sous la pluie, l’équipe présente garde le sourire. Photo : Valentine Jonet (CC BY NC SA).

Nouveau sur Mammouth

UE : L'hydrogène en vert et contre tout
Voix On : à la rencontre de deux voix de la pub
Coutelier : du bout de métal au couteau
ERROR 404 : Concentration NOT FOUND