Promenade avec Arnaud Desplechin, Bayard d'Or du FIFF

Le réalisateur français a remporté au FIFF le prix du Meilleur Film pour son nouveau long-métrage Roubaix, une lumière. Le temps d'une balade en bord de Sambre, Sarah avait eu l'occasion de lui parler de son film et de sa ville.

par et

Crédits photo: FIFF Namur

Le réalisateur français a remporté au FIFF le prix du Meilleur Film pour son nouveau long-métrage Roubaix, une lumière. Le temps d’une balade en bord de Sambre, Sarah avait eu l’occasion de lui parler de son film et de sa ville.

Crédits photo: FIFF Namur

Une nuit de Noël, le commissaire Daoud patrouille dans les rues de Roubaix avec sa nouvelle recrue Louis. Ils sont appelés pour le meurtre d’une vieille dame. Les deux voisines, interprétées par Léa Seydoux et Sara Forestier, sont rapidement arrêtées.

Inspiré de faits réels décrits dans le documentaire Roubaix, commissariat central de Mosco Boucault, ce nouveau film a permis à Arnaud Desplechin de découvrir sa ville qu’il a trop peu sillonné en tant qu’adolescent. Déjà sélectionné en compétition officielle à Cannes en mai, il repart aujourd’hui avec son premier prix.

Nouveau sur Mammouth

L'hôpital qui se fout de la charité
Fairebel : vraie solution pour les agriculteurs ?
La plainte inaudible
Vies précaires cherchent bâtiments vides