#MeeTooPolitique : Fini l’impunité

« Monsieur le président de Parti, Madame la Bourgmestre, vous ne nous avez pas laissé le choix. ». Face à la deuxième plainte déposée pour « infractions de nature sexuelle » contre Michel De Herde, échevin à Schaerbeek, environ 200 personnes se sont rassemblées au pied de la Maison communale de Schaerbeek pour obtenir son écartement.

par et

Photo : Lucie Pelé

« Monsieur le président de Parti, Madame la Bourgmestre, vous ne nous avez pas laissé le choix. ». Face à la deuxième plainte déposée pour « infractions de nature sexuelle » contre Michel De Herde, échevin à Schaerbeek, environ 200 personnes se sont rassemblées au pied de la Maison communale de Schaerbeek pour obtenir son écartement.

Photo : Lucie Pelé

Une ambiance de solidarité régnait ce mercredi 19 octobre sur la place de la Maison communale schaerbeekoise. Slogans féministes, applaudissements, discours poignants, pancartes et musique : la Collective féministe Les Sous-entendu.e.s, organisatrice du rassemblement, a réussi, un temps soit peu, à faire entendre la voix des victimes.

Une première plainte pour « attentat à la pudeur » avait déjà été portée mi-mai contre Michel De Herde (DéFi), échevin en charge de l’Enseignement, des Crèches et du Budget. Celle-ci avait été déposée par Sihame Haddioui (Ecolo), échevine en charge de l’Egalité des chances et de la Culture qui a, depuis, décidé de ne plus siéger au Conseil communal aux côtés de son agresseur présumé. Le 27 septembre dernier, une deuxième plainte a été déposée contre Michel De Herde pour « tentative d’incitation à la débauche sur mineur et faits de viol ». Pourtant, le présumé incriminé n’a pas été destitué de ses fonctions et siège toujours à la commune de Schaerbeek.

« Et maintenant ? » questionne la Collective féministe Les Sous-Entendu.e.s.

Un reportage de Lucie Pelé, Tamara Marigoh Ndibo, Sary Oraibi, Emilie Nzuni

Nouveau sur Mammouth

Des Plaisirs d'hiver au goût amer ?
Marcher pour sauver des vies
Quand la Coupe du monde prend une couleur politique
La favéla de l’autre côté du canal