Marcher pour sauver des vies

Après un périple effectué à pied et à vélo entre Bruxelles et la Guinée pour sensibiliser à la pénurie d'eau qui touche le pays, Hamadou Sadiou Bah a mis le cap sur Athènes. Même combat, parcours différent.

par

Photos : Emilie Nzuni (CCBY NC SA)

Photos : Emilie Nzuni (CCBY NC SA)

Après un périple effectué à pied et à vélo entre Bruxelles et la Guinée pour sensibiliser à la pénurie d’eau qui touche le pays, Hamadou Sadiou Bah a mis le cap sur Athènes. Même combat, parcours différent.

par Emilie Nzuni, Nour Marzougui et Sary Oraibi

La Guinée Conakry, surnommée « Château d’Eau de l’Afrique de l’Ouest », est un pays qui compte 3,5 millions d’habitants en 2022 où une famille sur quatre n’a pas accès à l’eau potable. Il est donc difficile pour certaines familles de faire la cuisine ou tout simplement réaliser des tâches du quotidien.

Quand Hamadou Sadiou Bah a perdu son grand-père, il a eu un déclic et il a décidé de changer complètement de vie. Le jeune trentenaire belgo-guinéen a quitté son poste de manager d’un grand magasin de chaussures à Bruxelles pour sensibiliser le plus nombre à cette problématique qui touche son pays d’origine. Il s’est lancé dans « la marche humanitaire ». Connu sur les réseaux sociaux sous le nom de « Le Nomade »

« Je me suis rendu compte qu’à force de tout remettre au lendemain, on passe à côté d’énormément de choses »

Le 8 mai 2022, Hamadou quitte Bruxelles à pied et arrive en Guinée Conakry à vélo, le 27 août 2022. Il effectue un parcours de 6500 km en 109 jours, traversant huit pays (la France, L’Espagne, Le Maroc, Le Sénégal, la Gambie, la Guinée Bissau et la Guinée Conakry). Les Guinéens étaient nombreux dans la rue pour accueillir le fils du pays. Son compagnon de voyage, le vélo, est désormais exposé au musée national de la Guinée.

« Ma fierté , c’est le fait que le vélo et les matériels que j’ai utilisés lors de mon voyage soient exposés au musée. Je ne serai peut-être plus là mais ceci témoignera mon passage »

Le 6 novembre 2022, Le Nomade a décidé de remettre le couvert. Il a débuté son second voyage à pied, cette fois en Europe. Une centaine de jours pour réaliser les 2619 km et le mener à Athènes en passant par les Pays-Bas, l’Allemagne, la République tchèque, l’Autriche, la Macédoine et la Grèce, sa destination finale. Arrivée prévue : fin février.

Les différents réseaux sociaux d’Hamadou

Pour financer son projet de construction de puits et forages dans son pays d’origine, Hamadou a lancé une cagnotte en ligne.

Nouveau sur Mammouth

Est-ce vraiment utile de voter aux européennes ?
Aller à l'école jusque 17h... bonne ou mauvaise idée?
Pourquoi y a-t-il beaucoup de chinois au Congo ?
La fin du rêve de Bernard