Mamadou Dia et le mariage à la sénégalaise

Pour son premier long-métrage, "Le Père de Nafi", le réalisateur sénégalais revient sur ses terres natales.

par

Extrait du film "Le père de Nafi"

Pour son premier long-métrage, “Le Père de Nafi”, le réalisateur sénégalais revient sur ses terres natales.

Extrait du film “Le père de Nafi”

Dans les villages du nord du Sénégal, on ne se marie pas par amour, mais pour se lier avec d’autres familles. Mais ça, Nafi ne l’entend pas de cette oreille. Décidée et déterminée, la fille de l’imam du village (qu’on appelle un tierno) fait le choix du coeur en acceptant la main de son cousin. Ce gendre, le père n’en veut pas. En froid avec son frère depuis que celui-ci a quitté la maison, il s’oppose à ce mariage.

Dans ce long-métrage, Mamadou Dia ne cesse de créer de la tension et de la confrontation entre les personnages. Le mariage des enfants devient très vite le décor d’une rancoeur plus profonde entre les deux frères, que des visions différentes de l’Islam opposent. Religion, extrémisme, prise de pouvoir…. C’est de tout cela qu’on a discuté avec Mamadou Dia dans cet entretien cinéma.

Nouveau sur Mammouth

L'hôpital qui se fout de la charité
Fairebel : vraie solution pour les agriculteurs ?
La plainte inaudible
Vies précaires cherchent bâtiments vides