Le retour des mines en Europe

Les pays européens consomment 20 à 30 % des métaux produits dans le monde mais ne sont responsables que de 3 % de la production mondiale.

par , et

Audrey Cador (CC BY NC)

Les pays européens consomment 20 à 30 % des métaux produits dans le monde mais ne sont responsables que de 3 % de la production mondiale.

Audrey Cador (CC BY NC)

Nous consommons 3 fois plus de minerais qu’il y a 30 ans. Avec l’explosion des nouvelles technologies et la concurrence mondiale accrue sur les matières premières, l’Europe veut assurer ses approvisionnements en minerais.

Une dépendance périlleuse

Une liste de 30 matières premières cruciales au bon fonctionnement de l’industrie européenne a été établie par la Commission européenne. Ces matières premières ne sont presque pas produites sur le Vieux Continent qui reste extrêmement dépendant d’autres pays pour son approvisionnement en minerais. L’Union européenne incite donc ses membres à devenir plus autonomes et à exploiter leurs propres sols.

La Wallonie concernée

Le retour des mines concerne également la Wallonie. Une révision du code minier wallon est prévue pour 2023. Ce code donne l’autorisation à une entreprise d’exploiter une mine durant une période illimitée. Il permet également d’avoir des permis exclusifs de recherches.

L’entreprise belge Walzinc veut effectuer une prospection minière afin de localiser des gisements de zinc et de plomb. Elle a introduit une demande à la Région wallonne qui concerne les communes de Plombières, Limbourg, Aubel, Baelen, Welkenraedt, Kelmis, Raeren, Lontzen et Eupen.

Des alternatives à l’extraction

Extraire du minerai est extrêmement polluant. Une mine en activité rejette des poussières toxiques et utilise des produits chimiques tel que le mercure ou le cyanure pour traiter les minerais. La fracturation de la roche produit également de l’acide sulfurique qui contamine les eaux souterraines et de surface. De nombreux experts s’accordent à dire qu’une mine, une fois polluée, ne se dépollue pas.

Les solutions existent pour réduire notre consommation en minerais.
D’abord, il faut continuer à développer et privilégier le recyclage de nos appareils électroniques ainsi que continuer à lutter contre l’obsolescence programmée. Rendre le traitement des minerais le moins polluant possible est également indispensable. Enfin, il est bon de rappeler que la meilleure façon de limiter l’extraction de minerais et les pollutions qui en découlent est d’en limiter la consommation.

Nouveau sur Mammouth

Les rédactions sont-elles à l'image de nos sociétés ?
70, 80 ou 90's : c’était mieux avant ?
#Balancetonbar : L'indignation pour moteur
Un deal entre deux mondes