Aloi porte à l'écran les sentinelles de Paris

"La troisième guerre", le premier film de Giovanni Aloi, nominé à l'occasion de la 35e édition du FIFF.

par

Photo : A. CAPITE (CC BY NC SA)

“La troisième guerre”, le premier film de Giovanni Aloi, nominé à l’occasion de la 35e édition du FIFF.

Photo : A. CAPITE (CC BY NC SA)

La vie de trois soldats en patrouille dans les rues de Paris. Léo, Icham et Coline font partie de l’opération « sentinelle », un dispositif mis en place juste après la vague d’attentats en France. Voici, en quelques mots, le Pitch du tout premier film de Giovanni Aloi. Nominé à l’occasion de cette 35e édition du FIFF, le réalisateur italien était accompagné d’Anthony Bajon, l’un de ses acteurs. Ils ont accepté d’accorder une interview à Mammouth.

Nouveau sur Mammouth

L'hôpital qui se fout de la charité
Fairebel : vraie solution pour les agriculteurs ?
La plainte inaudible
Vies précaires cherchent bâtiments vides