La Défense belge recrute des réservistes

Le 23 février dernier, l’Ukraine annonçait la mobilisation de ses soldats réservistes face l’attaque russe. 200 000 personnes, âgées de 18 à 60 ans, étaient appelées à rejoindre leur unité d’origine. Chez nous, la Défense belge compte un peu plus de 5000 réservistes. Et elle étofferait bien ses troupes.

par , et

Le 23 février dernier, l’Ukraine annonçait la mobilisation de ses soldats réservistes face l’attaque russe. 200 000 personnes, âgées de 18 à 60 ans, étaient appelées à rejoindre leur unité d’origine. Chez nous, la Défense belge compte un peu plus de 5000 réservistes. Et elle étofferait bien ses troupes.

Les réservistes d’une armée peuvent s’avérer essentiels en cas de conflit, comme nous le rappelle la guerre en Ukraine. Dans ce pays, ils sont plus de 200.000 personnes à pouvoir soutenir leur armée en cas d’urgence. La Défense belge, elle, en compte à peine 5878 réservistes, tous profils confondus. Pour en séduire davantage, une grande campagne de recrutement est menée. Étudiant.es, mécanicien.nes, ingénieurs ou dentistes, tous et toutes sont les bienvenus au sein de la Défense. 

Mais comment ce système de réservistes fonctionne-t-il ? Et pourquoi des civils s’engagent-ils ? Mammouth a rencontré trois personnes qui endossent occasionnellement l’uniforme de la Défense belge : Sophie, Laurent et Simon, réservistes dans la cellule gestion de crise de Flawinne

Nouveau sur Mammouth

Journal Télévisé -Become 18/05
Refuge LGBTQIA+ : une année pour se retrouver
Fausse couche précoce : "Cinq ans après, je m'autorise enfin à être mal"
Bruxelles-Rabat : deux capitales, un engagement