La batellerie navigue en eaux troubles

Oubliez l’avion ou le camion, trop polluants. A l’heure du changement climatique et de la réduction de l’empreinte carbone, le bateau semble être l’alternative idéale pour le transport de marchandises. Pourtant, le secteur fluvial traverse une période difficile, particulièrement en Wallonie.

par

Crédits Scott Crabbé et Adrien Roy (CC BY NC ND)

Oubliez l’avion ou le camion, trop polluants. A l’heure du changement climatique et de la réduction de l’empreinte carbone, le bateau semble être l’alternative idéale pour le transport de marchandises. Pourtant, le secteur fluvial traverse une période difficile, particulièrement en Wallonie.

Crédits Scott Crabbé et Adrien Roy (CC BY NC ND)

Fantasmé pour sa promesse de vie enchanteresse au bord de l’eau, le métier de batelier n’attire plus. Au point de connaître une pénurie d’apprentis. Pour mieux cerner les réalités de la profession, Mammouth est monté à bord de la péniche Revenge pour rencontrer Adrien Roy, un batelier de 33 ans qui dédie sa vie à la navigation.

Nouveau sur Mammouth

Made in Prison : L'affaire Benjamin Herman
ASMR : Passez le murmure du son
Portrait : Salomé ou la nostalgie de l'enfance
Vendredi 13, es-tu là?