Jeux vidéo : la grande évasion

En mars 2020, l’OMS recommandait la pratique du jeu vidéo. Une manière de promouvoir le contact, mais à distance. Un an plus tard, Mammouth se penche sur le gaming, espace d’évasion et de rencontre en temps de pandémie.

par , , et

Unsplash / Alexander Andrew & Luis Villasmil (CCO)

En mars 2020, l’OMS recommandait la pratique du jeu vidéo. Une manière de promouvoir le contact, mais à distance. Un an plus tard, Mammouth se penche sur le gaming, espace d’évasion et de rencontre en temps de pandémie.

Unsplash / Alexander Andrew & Luis Villasmil (CCO)

Nous sommes en 2021 après Jésus-Christ. Toute la population est confinée, assignée à résidence et interdite de sortie. Toute ? Non ! Car une communauté d’irréductibles gamers résiste à l’envahisseur en s’évadant sur d’autres serveurs.

Mammouth vous propose une rencontre avec ceux qui ont trouvé dans les jeux vidéo leur porte de sortie. Une bulle d’air dans l’atmosphère chargée d’un monde de plus en plus fou.

Nouveau sur Mammouth

"En Belgique, on organise la capacité de vivre en rue au lieu de résoudre le sans-abrisme"
L'homophobie à Bruxelles, on en est où ?
Parmi les gratte-ciels surgit la basse-cour
Quand les données Spotify jouent avec nos émotions