"Études et bébés ne font pas bon ménage"

Comment faire face à une grossesse quand on est à l'université ? Karlyne témoigne des difficultés qu'elle a rencontrées quand elle est devenue mère-étudiante.

par

Photo : Yann VERSTRAETEN

Comment faire face à une grossesse quand on est à l’université ? Karlyne témoigne des difficultés qu’elle a rencontrées quand elle est devenue mère-étudiante.

Photo : Yann VERSTRAETEN

Karlyne a 23 ans et déjà 3 enfants. La première fois qu’elle est tombée enceinte, elle était encore à l’université. Après avoir décidé de garder son bébé, elle a dû faire face à de nombreux obstacles. « Les études et les bébés, ça fait pas très bon ménage » résume-t-elle, amère d’avoir dû abandonner son cursus pour devenir mère au foyer.

En Belgique, rien n’oblige les universités à adapter leurs cursus aux étudiants.e.s – parent.e.s. Certains établissements proposent des places en crèche pour les enfants d’étudiants. En 2021, l’ULB a prévu un statut spécifique pour les étudiantes enceintes et pour les jeunes parents, permettant des aménagements raisonnables. Si une étudiante est enceinte ou vient d’accoucher, elle peut être écartée de stages ou d’exercices pratiques en laboratoire, en raison des risques encourus. Mais l’expérience de Karlyne fut bien différente. En 2019, à l’UNamur, aucun aménagement ne lui a été proposé.

Nouveau sur Mammouth

Journal Télévisé -Become 18/05
Refuge LGBTQIA+ : une année pour se retrouver
Fausse couche précoce : "Cinq ans après, je m'autorise enfin à être mal"
Bruxelles-Rabat : deux capitales, un engagement