Disparition de trois journalistes en Egypte

Mardi soir, trois journalistes ont été arrêtés pour "terrorisme", une injustice devenue quotidienne en Egypte. Ils ont participé au film Rester Vivants de la réalisatrice belge Pauline Beugnies. Cette dernière pousse un cri alarmant sur la situation.

par

Crédit : affiche du film "Rester vivants" de Pauline Beugnies.

Mardi soir, trois journalistes ont été arrêtés pour “terrorisme”, une injustice devenue quotidienne en Egypte. Ils ont participé au film Rester Vivants de la réalisatrice belge Pauline Beugnies. Cette dernière pousse un cri alarmant sur la situation.

Crédit : affiche du film “Rester vivants” de Pauline Beugnies.

Le journaliste et blogueur Mohamed Saleh, la journaliste Solafa Magdy et son mari Hosam El-Sayyad, photojournaliste, ont tous trois disparus depuis le mardi 26 novembre. Alors qu’ils se trouvaient dans un café au Caire, plusieurs hommes habillés en civils les ont appréhendés, d’après des témoins sur place. Ces journalistes avaient travaillé avec Pauline Beugnies, réalisatrice et photographe belge, pour son documentaire Rester Vivants.

Après avoir vécu plus de 5 ans en Egypte, Pauline Beugnies fait un constat alarmant sur la liberté de presse et d’expression en Egypte. Tous les jours, journalistes mais aussi artistes ou politiciens sont arrêtés pour avoir osé s’exprimer. Ils se retrouvent accusés de terrorisme et restent en prison pendant des mois, parfois des années, en attendant leur procès.

Nouveau sur Mammouth

D'où vient l'argent de la mafia italienne en Belgique ?
Mentalités Décolonisées
D'une conception à l'autre
Mammouth, les pieds dans le print