Aucune pénurie alimentaire à redouter en Belgique

Dans un contexte social compliqué pour le secteur de la grande distribution qui enregistre certains mouvements de grèves, de nouvelles rumeurs de pénurie et de rationnement alimentaire s'intensifient en Belgique. Détrompez-vous

par

Les rayons sont régulièrement pris d'assaut par les consommateurs. Photo : John Cameron.

Dans un contexte social compliqué pour le secteur de la grande distribution qui enregistre certains mouvements de grèves, de nouvelles rumeurs de pénurie et de rationnement alimentaire s’intensifient en Belgique. Détrompez-vous

Les rayons sont régulièrement pris d’assaut par les consommateurs. Photo : John Cameron.

En pleine épidémie de Covid-19 et face aux (menaces de) mouvements de grève de plusieurs magasins alimentaire belges, les rayons des supermarchés ont tendance à se vider bien plus rapidement que d’habitude. Les travailleurs de la grande distribution tentent de maîtriser les comportements irrationnels de certains consommateurs, mais les rayons de pâtes, de papier-toilette ou de conserves sont régulièrement assaillis. Cette situation témoignent de l’inquiétude des consommateurs confinés, qui ont tendance à stocker les produits de première nécessité.

Grèves et rumeurs de pénuries

Depuis la fin du mois de mars, des négociations sont en cours entre les syndicats des travailleurs et les enseignes de la grande distribution. Les employés revendiquent de meilleures conditions de travail face au virus ainsi qu’une prime de risque. Certains magasins Delhaize, à Bruxelles ou en Wallonie, étaient restés fermés la semaine passée. Depuis, les négociations ont globalement permis la reprise des activités dans la grande distribution, mais le climat social et sanitaire anxiogène laisse craindre de nouveaux comportements irrationnels.

Pas de craintes à avoir

Il n’y a cependant pas de pénurie à craindre et il ne sert à rien de stocker. Chantal De Pauw, porte-parole du SPF Economie, se veut rassurante : “nous évaluons la situation jour après jour, mais pour l’instant, il n’y a aucune raison de s’inquiéter“. Roel Dekelver, responsable de la communication chez Delhaize, partage le même avis : “il ne sert à rien de stocker ou d’acheter plus que d’habitude. Nous avons du stock et nous continuerons d’être livrés“.

C’est un cercle vicieux qu’il faut absolument calmer

Roel Dekelver, responsable communication externe chez Delhaize

Si certains rayons sont vides, c’est uniquement parce qu’ils doivent être remplis, pas parce que le produit est manquant. Les conditions de travail sont compliquées en cette période et le réassortiment des rayons est plus lent que d’habitude. Roel Dekelver espère lui-aussi rassurer les consommateurs, pour combattre l’effet boule-de-neige. Plus les clients sont inquiets, plus ils stockent et plus les rayons se vident. Le réassortiment est alors plus lent, les clients paniquent, ils stockent, etc. C’est un cercle vicieux qu’il faut absolument calmer. Tout va bien pour l’instant.” De plus, aucune grève ni action n’est prévue chez Delhaize dans les jours à venir.

Les institutions fédérales et le centre de crise Covid-19 travaillent en collaboration avec les responsables du secteur de la grande distribution. La situation face à l’épidémie est régulièrement évaluée et pour l’instant, aucune pénurie ou rationnement n’est à craindre dans le secteur de la grande distribution.

Nouveau sur Mammouth

Le confinement d'un médiéviste
Nanou confinée, comment garder le lien ?
Vivre sa foi en confinement : Une pratique 3.0
Un goût de retraite pour des hyper actifs