"Après le silence" : survivre aux abus, reconstruire l'Église

Depuis 20 ans, plus 14 500 Irlandais et Irlandaises ont déclaré avoir été abusés sexuellement par des prêtres. Seules certaines de ces victimes ont obtenu justice ou réparation. Ce documentaire enquête sur « l’après-scandale » et examine les réponses apportées tant par l’Église que par l’État pour la protection des enfants.

par , , , et

Crédits photos : Equipe Faith Abuse / CC BY NC ND

Depuis 20 ans, plus 14 500 Irlandais et Irlandaises ont déclaré avoir été abusés sexuellement par des prêtres. Seules certaines de ces victimes ont obtenu justice ou réparation. Ce documentaire enquête sur « l’après-scandale » et examine les réponses apportées tant par l’Église que par l’État pour la protection des enfants.

Crédits photos : Equipe Faith Abuse / CC BY NC ND

Partout dans le monde, les journaux publient de nouvelles révélations qui mettent à mal l’Eglise. Les États-Unis ont découvert le rapport judiciaire sur les scandales pédophiles en Pennsylvanie. En Australie, le pays est toujours marqué par la condamnation du cardinal Georges Pell, numéro trois du Vatican. Plus récemment, le procès à l’encontre de l’ex-père Preynat s’est clôturé en France.

Au moment où le Pape a décidé de lever le secret pontifical en matière de violences sexuelles et abus commis sur des mineurs par des membres du clergé, les révélations d’abus sexuels commis par des prêtres se succèdent et le Vatican peine à poser des actes à la mesure du problème.

Petit oratoire au milieu des collines dans le nord-ouest de l’Irlande, juillet 2018.

L’Irlande dans l’œil du cyclone

En août 2018, le Pape François s’est rendu en Irlande. Cette visite a été qualifiée d’historique. Aucun pape n’avait foulé le sol irlandais depuis la venue de Jean Paul II en 1979. En 40 ans, le pays a beaucoup changé et a surtout été confronté aux scandales pédophiles de prêtres. Depuis 2002, plus de 14 500 personnes ont déclaré avoir été victimes d’abus sexuels, soit un homme sur six et une femme sur cinq qui auraient été abusés ou maltraités durant leur enfance.

Personne âgée assise sur un banc dans une église à Dublin, juillet 2018.

L’Irlande a déjà commencé à digérer ces abus en prenant des mesures pour améliorer la protection des enfants. Nous y avons enquêté sur « l’après-scandale » pour examiner les réponses apportées tant par l’Église que par l’État. Pendant trois semaines, nous avons parcouru le pays à la rencontre de victimes et d’acteurs de terrain.

Cependant, ce sujet et cette thématique sont plus larges que ce documentaire. Alors, pour ceux et celles qui voudraient en découvrir davantage, nous avons aussi crée un site web qui regroupe différentes capsules vidéos et articles sur le sujet.

https://www.faithabuse.com/

Nouveau sur Mammouth

Parler de couleur de peau : encore tabou ?
Quand les données Spotify jouent avec nos émotions
Paris sportifs : les tipsters ont la cote
"Après le silence" : survivre aux abus, reconstruire l'Église